Title
Arnaldez, Jean-Jacques, note to ICC Award No. 6719, Clunet 1994, at 1078 et seq.
Content
1078

OBSERVATIONS

[...]

1081

Translation IV. - De nombreuses chroniques ont déjà eu l'occasion de souligner que l'arbitre du commerce international n'est pas obligé de se référer à un système de conflit de lois étatique pour déterminer, en l'absence de choix des parties, le droit applicable au fond du litige. En disposant que l'arbitre doit recourir à la règle de conflit qu'il jugera « appropriée » et que, dans tous les cas, il devra tenir compte « des stipulations du contrat et des usages du commerce », l'article 13 (3) et (5) du Règlement d'arbitrage confirme implicitement cette liberté.

De fait, dans la présente sentence, le tribunal arbitral utilise la méthode qualifiée de « voie directe » pour déterminer, conformément à l'article 187 (1) de la Loi fédérale suisse sur le droit international privé qu'il estime appropriée en l'espèce, « les règles de droit avec lesquelles la cause présente les liens les plus étroits ». Ce faisant, il applique le critère du centre de gravité du contrat. Différents indices de rattachement d'importance inégale sont ainsi dégagés. Outre le lieu de conclusion du contrat, le lieu de fabrication et de montage des équipements, il doit être relevé que l'indice qui apparaît déterminant pour justifier l'application du droit italien est celui qui résulte du fait que l'objet du contrat, « lourdement réglementé » était soumis à l'approbation et à la surveillance des autorités gouvernementales italiennes.

On relèvera avec intérêt que le tribunal arbitral écarte la recherche de la volonté présumée des parties qu'il estime « par définition, irréelle et hypothétique ». De même, le tribunal arbitral écarte l'exclusion, fondée sur une présomption avancée par le demandeur, de toute loi étatique en l'absence d'une stipulation expresse en ce sens. Cette position ne peut trouver sa justification que dans le souci des arbitres, non seulement de répondre à chacune des argumentations des parties, mais aussi, compte tenu de l'objet du litige relatif à des commissions qui seraient dues sur des ventes d'armement, de vouloir fonder sa décision ultérieure sur un droit étatique déterminé qui aurait seul vocation à s'appliquer.

Original IV.- Many statements had already the occasion to emphasize that the arbitrator of international commerce is not obliged to refer to a system of state conflict of law rules to determine in the absence of a choice by the parties, the applicable law to this statement of affairs. By disposing that the arbitrator must institute legal proceedings based on the rules of the conflict of law which he judges as appropriate and which must take into consideration “the stipulations of the contract and the commercial usages”, article 13 par. 3 and 5 of the rules of arbitration confirm implicitly this liberty.

In fact, in the present sentence, the arbitral tribunal uses the method qualified as “direct way (voie directe)” to determine, conforming to article 187 par. 1 of the Swiss federal law over the international private law which estimates appropriate in the present litigation, “the legal provisions with which the legal matter shows the most cramped connection”. This doing, he applies the principle of the centre of gravity of the contract. Different unequal connecting factors of importance are discarded in this manner. Besides the place of conclusion of the contract, the place of manufacturing and installation of equipments, it must be recorded that the evident which appears determinate to justify the application of Italian law, is the one which results from the fact that the subject matter of the contract is submitted under the approbation and the surveillance of the Italian governmental authorities.

You can record with interest that the implied intention which estimate “by necessity unreal and hypothetical”, is left out of account by the arbitral tribunal. Likewise the arbitral tribunal do not take into consideration the exclusion of all state law which is founded on a presumption advanced by the applicant in absence of an expressly stipulation in this sense.

This position can only find its justification in the doubts of the arbitrators, not only to respond on each argumentation of the parties but also under consideration of the subject matter of the action having regard to the commission which becomes due by arms sale, to found its subsequent decision on a determinate state law which would be the only one to be destined to application.

Referring Principles
Trans-Lex Principle: XIV.2 - Law applicable to international contract
A project of CENTRAL, University of Cologne.